Le billet de la semaine : John Galliano, la “Fürher” de Dior

« J’adore Hitler ! » Gad Elmaleh pourrait attaquer John Galliano pour plagiat de sa célèbre tirade «J’adore les sushis … ou bien pour antisémitisme, au choix.

Le styliste britannique comparaîtra en milieu d’année au Tribunal correctionnel de Paris pour « injures raciales en raison de l’origine, de l’appartenance à une religion » proférées à trois personnes. Il risque six mois de prison et 22 500 euros d’amende.

Il est clair qu’il n’a pas pris de pincettes pour afficher ses opinions. Pourtant, il nie les accusations à son encontre, et souhaite « éclaircir sa position ». Fasciste ? Nazi ? c’est vrai qu’on ne sait pas trop, et des précisions s’imposent. Il a même osé porter plainte pour diffamation. En attendant, Dior a immédiatement mis à pied son styliste vedette à la suite d’une vidéo dévoilée lundi. On le voit, avec environ quatre grammes d’alcool par litre de sang dans chaque bras, proférer quelques phrases sympathiques proches du manifeste du parti de tonton Adolf.

Dans un mot d’excuse, il a tout de même affirmé que « l’antisémitisme et le racisme n’ont pas de place dans notre société ». Une question apparaît alors : que fait-il encore là ?

 

Erwin Canard