L’INFO M@RSEILL@ISE VERSION 2.0

Marsactu.fr, newsofmarseille.com et, plus recemment, chezalbert.fr. Depuis deux ans, les sites dédiés à l’information marseillaise font florès. Ces nouveaux acteurs espèrent apporter, grâce à internet, un nouveau souffle à l’actualité locale. État des lieux.

«Faire le tour de l’actualité sans foncer dessus », voilà la devise de Chez-Albert. Le site d’information locale a été lancé cette année. A l’origine : un collectif de journalistes que la quête du scoop a fini par lasser. Ils ont décidé de marcher dans les traces d’un glorieux prédécesseur, mort en 1932 dans l’océan Indien : Albert Londres. «Jamais objectif, vivant sans montre, passant des mois sur un sujet, écrivant des articles fleuves à la première personne… Il se ferait probablement virer de toutes les rédactions actuelles», peut-on lire sur le site. Et pourtant, «Albert Londres n’est pas un modèle pour les journalistes. Il est leur fantasme. »

La démarche est ambitieuse et parfois déroutante. Sur le site, on perd ses repères d’internaute. Les articles sont longs et les sujets… surprenants. Fin juin, le site publiait, par exemple, un article titré : « Le risque du coup de boule, mythe ou réalité de la pétanque ? »

Une offre qui s’étoffe 

Ambitieuse, déroutante, mais aussi, pour l’instant, pas très réaliste. Le site est jeune, il cherche son public, nécessairement plus restreint que celui d’un site d’information plus classique. Plus classique, comme Marsactu, site précurseur de l’info marseillaise lancé il y a deux ans. « On cherche à apporter quelque chose de différent de ce qu’offre La Provence, dit Pierre Boucaud, PDG du site. On apporte un certain pluralisme. » Lui aussi est convaincu qu’il y a de la place pour ces nouveaux acteurs. « On est quand même dans la deuxième ville de France ! Et on s’attaque à des thèmes différents comme l’écologie, l’économie ou la politique. Les faits divers et l’OM, on les laisse à La Provence ; ils le font très bien. »

Internet c’est un ton, des thèmes mais aussi, et surtout, le multimédia. à NewsofMarseille, hebdomadaire régional en ligne, on produit une dizaine d’articles par semaine et tous donnent aussi lieu à un reportage vidéo. Les journalistes ont à leur disposition un matériel digne d’une petite chaîne locale : quatre bancs de montage et autant de caméras.

Un modèle économique à trouver

Contrairement à Chez-Albert qui a le statut d’association, Marsactu est une Société à Actionnariat Simplifié (SAS). Elle a
vocation à gagner de l’argent. Et pour ça, Pierre Boucaud a de l’imagination. Dans les semaines qui viennent, il compte
lancer Marslive, un site d’achats culturels groupés à mi-chemin entre la publicité et le e-commerce. Autre initiative originale : Marsactu est en train de s’associer avec d’autres sites d’information locale parisiens et bordelais afin de créer un réseau susceptible d’attirer des annonceurs nationaux. « Il y a de la place en terme de ressources mais il faut être innovant », explique, convaincu, Pierre Boucaud.

Maxime Quéméner

Les trois jeunes sites d’info marseillaise ci-dessous

Marsactu      Chez-Albert       NewsofMarseille

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s